lundi 28 décembre 2009

Doline du Galinier - HERAULT.

Voici trois clichés de la doline du GALINIER, dans le secteur d'exploration du SCMNE.
Elle se trouve tout près du Col de Serières, altitude de 676 mètres, dans la forêt domaniale des Avant-Monts.
Le banc calcaire se trouve en dessous des schistes qui le recouvrent. C'est un secteur dont les explorations sont très difficiles, nous sommes dans une zone broyée.
Les clubs du coin s'y cassent les dents. A quand une première retentissante?

Photos de Denis MATARIN, SCMNE.

jeudi 24 décembre 2009

Trou de la Piste du Col des Usclats

En quittant Mazamet, nous ne savions pas si nous allions pouvoir atteindre le Trou de la Piste au Col des Usclats. Il faisait froid, il avait neigé une partie de la nuit, la route était parfois verglacée. Arrivés à Courniou, nous nous sommes engagés, un peu inquiets, sur la route des Usclats. Au fur et à mesure de notre avancée, nous avons pris confiance en même temps que la voiture faisait quelques petites figures non contrôlées de patinage artistique, surtout dans le virage au niveau du chemin qui mène à Usclats le Haut.
A notre surprise, la piste forestière du Col des Usclats était presque totalement dégagée, jusqu'à quelques mètres de l'orifice de la cavité, sans doute à cause du vent, qui avait empêché le dépôt de la neige. L'entrée de la cavité, marquée par une tâche de peinture jaune sur la paroi, était totalement recouverte de neige (4 à 5 cm).
Le matin, nous avons poursuivi l'aménagement de l'entrée, dans une ambiance glaciale: -5°C.
Nous avons fixé un nouveau goujon, relié par une chaîne au premier fixé, afin de nous permettre de placer la corde à l'endroit exact voulu, pour ne pas avoir trop de gêne lors de la remontée des seaux.
Nous avons foré des trous afin de placer cinq fers à béton, horizontalement au dessus de l'entrée. Ce travail avait été commencé par Robert, lors de la dernière sortie, mais nous étions tombés en panne de batterie.
Nous pouvons maintenant poser des planches sur ces fers, permettant la fermeture et la mise en sécurité de l'orifice de la cavité. Il faudra juste penser la prochaine fois, à prendre une barre de fer à béton de 12 mm, que nous couperons à la longueur, afin de parfaire le système... en attendant peut être la pose d'une vrai porte, car le travail devient très intéressant, et bien plus prometteur. Il faudra aussi prendre une scie à métaux, pour couper les morceaux de fers qui sortent du ciment de la margelle.
Au cour de cet après midi, il est apparu que le trou soufflait de façon nette !
Nous avions par moment des petites volutes de vapeur qui sortaient à la surface. Il était très agréable de se mettre juste à la sortie de la cavité, pour prendre les bons degrés positifs qui remontaient du trou.
Les deux qui étaient au fond étaient "au chaud". Dehors, il y en a un qui s'était transformé en un bibendum de polaires superposées, pour ne pas avoir trop froid... ce petit air chaud était le bienvenu, pour ne pas se transformer en glaçon.
Nous avons sorti pas mal de volume de cailloutis, d'argiles et de petits blocs divers. Au fond, un élargissement apparaît, et on sent le courant d'air qui arrive par là.
Il y a pas mal de travail, mais maintenant, on sait que nous sommes sur la bonne voie, puisque nous avons retrouvé le fil conducteur. Tous les espoirs sont permis !
Nous sommes en ce moment vers les 8 mètres sous la surface, et l'eau (coloration pertes du Thoré - résurgence d'Usclats) se trouve dans les 150 à 160 mètres plus bas. Il n'y a plus qu'à espérer découvrir des étages supérieurs.
C'est maintenant un peu acrobatique de descendre et de remonter dans la cavité, du fait de la vidange de la diaclase, qui est déjà bien avancée, et dont les parois sont verticales. Lors de la dernière sortie, Robert parlait d'installer quelques "fers en U", pour aider à la remontée, je pense qu'il a raison, et que cela va très vite s'imposer, car il n'est pas aisé de se mouvoir dans cette diaclase assez étroite, malgré les divers élargissements dont elle a déjà fait l'objet.
Il est encore possible de travailler à deux sur le chantier, mais cela va vite devenir assez fatigant. Le chiffre de trois personnes est nettement plus approprié.
Le confort total serait d'avoir deux personnes dehors, et deux au fond, munies de deux seaux, et non d'un seul comme c'est le cas actuellement. Si nous pouvions vider complètement le fond de la diaclase, où nous sommes actuellement, cela permettrait d'être bien plus à l'aise pour travailler, et pour remonter les seaux quasi verticalement.
En sortant, nous avons fait sauter une protubérance de la roche, qui bloquait parfois la remontée des seaux, à 50 cm sous le niveau de la piste. Cela a parfaitement fonctionné, et nous serons beaucoup plus à l'aise à la prochaine sortie.
Il faudra peut être trouver un nom plus personnalisé à ce "trou", qui semble bien plus prometteur aujourd'hui !
Vivement la prochaine sortie, pour voir comment la suite se présente: avis aux amateurs...
Bientôt des photos du fond, promis.
Date de la sortie: samedi 19 décembre 2009.
Participants:
le matin: Denis et Patrick.
l'après midi: Guy, Denis et Patrick.
Temps passé sous terre:
matin: 1h30 de travail en surface.
après midi: 3 bonnes heures de désobstruction.

mercredi 16 décembre 2009

Perte de l'Arize - grotte du Mas d'Azil

Encore un site remarquable, pas très loin de chez nous, la perte de l'Arize et la grotte du Mas d'Azil, dans l'Ariège, en Midi-Pyrénées.
Ça vaut le déplacement, et les spéléos du coin sont hyper-sympas et accueillant.
Les photos ont étés récupérés sur Wikipédia, je remercie l'auteur pour ces magnifiques clichés.


dimanche 6 décembre 2009

Pont d'Arach


Le samedi 05 décembre, le SCMNE a accompagné, au cours d'une sortie découverte du milieu souterrain, les membres du Rotary Club de Castres - Lavaur - Mazamet. Merci a eux d'avoir répondu à notre invitation, et pour cette sortie qui c'est déroulé dans une ambiance sympathique et bonne enfant. A renouveler quand vous voulez.
Photos SCMNE.


Pont d'Arach


Le groupe attentif aux explications de Patrick.
Photos SCMNE.

Pont d'Arach

Quelques paysages souterrains dans la cavité.
Photos SCMNE.



Pont d'Arach


La désescalade avant la passage de la Pucelle (ou des Chèvres) lors du retour.
Photos SCMNE.



Pont d'Arach


Quelques clichés du concrétionnement que l'on trouve dans la grotte, dont trois photos macros de détails de gours.
Photos SCMNE.

Pont d'Arach

Photos souvenir à la sortie du trou.
Encore merci à vous tous pour cette journée sympa.
Photos SCMNE.


Association de Valorisation des Cavités Françaises à Concrétions

Le samedi 28 novembre, le Spéléo Club de la Montagne Noire et de l'Espinouze a participé à la 3ème
assemblée générale de l'Association de Valorisation des Cavités Françaises à Concrétions.
Photos: SCMNE.

mercredi 2 décembre 2009

Comment retenir une visite au Lauzinas ou Roquebleu



C'est simple, il suffit de contacter par mail, le Spéléo-Club de la Montagne Noire et de l'Espinouze à l'adresse suivante: scmne1929@gmail.com. Tous les renseignements vous seront donnés par le secrétaire du club qui gère le calendrier des sorties. Pour l'année 2010, le calendrier vient d'être arrêté. Les dates libres vous seront communiquées lors de votre demande. Ces sorties s'adressent à des spéléologues autonomes et fédérés à la Fédération Française de Spéléologie ou autres Fédérations Internationales. Elles sont soumises à règlementation ministérielle. Au plaisir de vous rencontrer lors d'une de ces sorties, le secrétaire du club, Denis. Photo SCMNE. Roquebleu: stalagmites sur gravier. Lauzinas: draperies.

dimanche 22 novembre 2009

jeudi 19 novembre 2009

Trou des Feuilles - la désobstruction

Après les photos du porche, la reprise de la désobstruction du trou, dans une terre meuble, par Atick et Denis. Merci pour le soutien logistique à Marièle et Anaïs.
Photos de Marièle MATARIN.